La médiation est dictée par le principe de liberté: ce sont les parties qui décident ensemble de recourir à la médiation et qui choisissent, s’agissant de la médiation conventionnelle, leur médiateur.

Elles peuvent parfaitement s’entendre sur un Centre de Médiation mais ne pas être à l’aise avec le médiateur désigné par celui-ci et pourrons en ce cas, en changer.

De la même façon, c’est elles qui choisissent les thèmes qui seront abordés en médiation. Pour certains aspects du litige, elles sont parfaitement en droit de choisir qu’ils ne seront pas abordés en médiation et laisser la justice trancher ces points de droit particuliers.

La médiation, c’est l’affaire des parties!

Enfin, si une ou l’autre des parties ne se retrouve plus dans le processus de médiation, elle est parfaitement en droit d’arrêter la médiation quand elle le souhaite. La fin du processus de médiation ne fait pas d’elle la “partie à sanctionner” et jamais il ne pourra en être tirer argument à l’occasion du débat judiciaire. D’ailleurs, les discussions, en ce inclus les raisons de l’échec de la médiation, sont strictement confidentiels.

Conclusion: en médiation, vous ne vous engagez à rien si ce n’est à dépasser vos convictions premières pour tenter de parvenir à la meilleure solution pour la résolution de votre litige.

Lancez-vous!

Category
Tags

Pas de commentaire pour le moment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *